menu top

Mes petits savons magiques de Noël

20121111-162712.jpg

Chef, la recette !

Dans une cuisine, on ne fait pas seulement de la cuisine pour manger. On peut aussi cuisiner… ses produits d’hygiène ou de beauté, à commencer par le plus basique de tous : le savon. Enfin quand je dis basique… la recette de celui-ci est déjà élaborée. En effet, récemment, j’ai assisté à un cours de savonnerie traditionnelle à l’Atelier des Sens avec Christelle Spada*

Aussi agréable que professionnel, ce cours visait à nous enseigner comment apprendre à fabriquer son savon. Full success ! Notre petit groupe a produit en 2 heures tout un tas de savons aux épices de Noël, dans la joie et la bonne humeur. Et nous sommes tous repartis avec nos oeuvres d’art à bout de bras, avec la ferme intention de réitérer l’opération, chez nous cette fois.

* pour voir son blog Sensation Nature, cliquez ici.

cours

20121112-200946.jpg

Notre « prof » 🙂

20121112-200959.jpg

Chacun prend sa part d’infusion (ici du thé), dans laquelle on va verser la soude.

20121112-201011.jpg

Emballé, c’est pesé ! En savonnerie, il est impératif de travailler avec la plus extrême précision.

20121112-201025.jpg

Dans la pièce d’à-côté, un autre cours : les viennoiseries… !

20121112-201036.jpg

Avec 1 kg de soude acheté en magasin de bricolage, on obtient environ 12 kilos de savon. Ne confondez pas avec les cristaux de soude au rayon lessive, ni avec le bicarbonate de soude au rayon cuisine !

20121112-201047.jpg

Mélangez soude et infusion (ou autre liquide) dans un endroit bien ventilé. Ici, nous sommes sortis dans la cour.

20121115-182032.jpg

Plus on ajoute de corps gras à la préparation, plus le savon sera doux. Cependant, ne pas dépasser 10% du poids car le savon risque de rancir.

20121115-182056.jpg

Nos gras à nous : huile de coco, beurre de cacao, beurre de karité, cire de soja… en plus de l’huile de pépins de raisin et de l’huile d’olive !

20121115-182108.jpg

On laisse gentiment fondre le

<>

tout à feu doux.

20121115-182124.jpg

Pendant ce temps notre thé à la soude caustique a refroidi. C’est parfait.

20121115-182134.jpg

L’huile d’olive, donc (achetez plutôt un gros bidon pas trop cher plutôt qu’une huile de luxe !).

20121115-182144.jpg

200 g d’huile de pépin de raisin…

20121115-182203.jpg

Et enfin nos huiles essentielles de Noël (sapin ou pin sylvestre + cannelle + clou de girofle + orange douce). Là aussi, au gramme près !

20121115-182212.jpg

Attention : si vous pesez vos huiles essentielles dans un gobelet, comme ici, dépêchez-vous de les reverser ensuite dans votre pâte à savon. Sinon, les HE « mangent » le plastique du gobelet et le tout finit par fuir lamentablement (c’est ce qui nous est arrivé !).

20121115-182221.jpg

Pour peser facilement vos huiles essentielles, retirez les codigouttes sinon vous n’êtes pas couché… (par exemple, pour 2 personnes, on utilise 10 g d’HE de sapin, 5 g d’HE de cannelle, etc.)

20121115-182232.jpg

Plus prudemment, nous avons ensuite transvasé nos HE dans un verre… en verre ! Ce qui permet au passage de remarquer que notre mélange pur d’huiles essentielles est orange, et non transparent ni même translucide.

20121115-182248.jpg

Comme pour l’huile d’olive, inutile d’aller vous ruiner en huiles essentielles hors de prix. Mais si vous voulez des savons de qualité, il faut quand même des huiles essentielles de qualité. Pas question d’intégrer dans un savon de Noël des essences que le Père Noël lui-même renierait !

20121115-182305.jpg

Phase mixage. On mélange bien le tout avant de verser notre pâte à savon dans les moules. Attention, à partir de là, tout va très vite car le savon « prend » rapidement.

20121115-182317.jpg

Notre équipe s’est occupée de la partie blanche des savons, donc zéro pigment de couleur.

20121115-182343.jpg

Mais les autres équipes ont préparé du savon vert et rouge.

20121115-182354.jpg

20121115-182409.jpg

Le temps qu’elles versent le vert sur notre blanc, ce dernier avait déjà pris en masse !

20121115-182421.jpg

Après le vert, le rouge. Quelle classe, ce savon tricolore !

20121115-182502.jpg

Et pourquoi pas rajouter des étoiles, après tout, c’est Noël !

20121115-182554.jpg

Quelques paillettes bleues, aussi… c’est la fête !

20121115-182444.jpg

Attention, n’abusez pas quand même, sinon le savon risque de sérieusement « gratter ».

20121115-183135.jpg

Après 24 h de prise, une fois de retour à la maison, je démoule mes savons, et les coupe en deux pour 1) en avoir 2 fois plus (hé hé !) et 2) pouvoir en offrir. Puis, encore 3 semaines de séchage et ils seront opérationnels.

 

 

2 réponses à Mes petits savons magiques de Noël

  1. lessive de soude 30 avril 2013 à 14 h 08 min #

    La soude est également utilisé pour déboucher les éviers ou pour faire disparaitre toute sorte de tache.
    Au passage, vos savons sont très jolis 🙂

  2. Anne 12 mai 2013 à 16 h 41 min #

    🙂 Merci ! Tout le mérite revient à « la prof » ! Effectivement, la soude est un « basique » indispensable à la maison. Bon dimanche !

Laisser un commentaire