menu top

20 km de Paris 2018 : on y était !

 

Aujourd’hui, c’était les 20 km de Paris. Un pari un peu fou (pour mon niveau !) que je m’étais fixé il y a tout juste un an. J’ai hésité à piquer mon dossard sur mon beau tee-shirt créé spécialement pour l’occasion, et à prendre le départ dans la fraîcheur du petit matin.

Pas assez préparée, ni reposée, ni rien. Mais en revanche, sur motivée ! Et c’est ce qui a tout changé, tant mieux ! En plus, lors de la conférence de presse présentant la course il y a quelques semaines, j’avais rencontré Morhad Amdouni, vainqueur des 20 km en 2016 (en 59 minutes…) et ça m’avait redonné un surplus de motivation.

Bilan de la course : géniale. Peut-être l’un de mes meilleurs souvenirs pour une course parisienne. Le parcours, déjà, mythique, une vraie carte postale ! On part du Trocadéro, on remonte vers Etoile via les quais de Seine, puis descente de l’avenue Foch (merci les pavés !), passage prolongé dans le bois de Boulogne (plus que 15 km ha ha ha !!!)…

… puis sortie du bois par Boulogne (coucou Roland Garros !)…

… Molitor, puis re-les quais jusqu’au Musée d’Orsay et retour encore le long de la Seine jusque sous la Tour Eiffel. Un rêve !

J’adore cette image : au fond les coureurs qui s’élancent pour leurs 20 km, visage déterminé, foulée dynamique, ils viennent tout juste de partir (on était 31 000 quand même, dans cette édition anniversaire pleine à craquer !). Séparés par un mince fil blanc, sur le devant de l’image, les coureurs qui sont en train de terminer leur parcours, dont moi – ils ont déjà environ 16 bornes dans les pattes, ce ne sont pas les mêmes visages, il y a eu lutte ! Je me suis mise à la place de ceux qui partaient enfin, il était déjà 11h30 bon poids, le soleil tapait pas mal, j’ai vraiment préféré être à ma place (près de l’arrivée) qu’à la leur (tout juste partis !). En tout cas, quelle marée humaine, ce flot ininterrompu de coureurs depuis ce matin 10h !

Globalement hyper roulant, tout à fait propice aux records personnels (ça a carrément été mon cas, au-delà de la distance, le chrono était super sympa), une ambiance super cool (les coureurs s’excusent quand ils te bousculent sans le faire exprès). Bref : j’ai adoré, et je recommande à tous les runners habitués aux distances de 10/12 km qui hésitent à s’inscrire de la tenter. Elle passe crème ! Et n’oubliez pas, comme le rappellent les organisateurs de la course vers la fin, la santé passe avant la performance. Si vous avez vraiment du mal, inutile de forcer et de vous abîmer : terminez en marchant, ou en courant très doucement. Mais terminez ! Allez la chercher cette médaille, vous la méritez évidemment !

Pour tous les détails pratiques, les résultats de cette année, commencer à réfléchir à s’inscrire l’année prochaine, c’est sur le site des 20 km que ça se passe, cliquez ici !

 

 

Les commentaires sont fermés.