menu top

Asics et Hoka One One, les chaussures de running que je recommande en cette rentrée 2014

Photo 03-09-2014 16 39 34

Les coureurs le savent bien : les chaussures de running s’abîment plus ou moins vite. Certaines « tiennent » 100/150 km, d’autres pas, d’autres vont plus loin… tout dépend du poids du sportif, du revêtement au sol (macadam ? chemins caillouteux ? herbeux ? piste sur stade ?), de la façon de courir et, bien entendu, de la qualité des chaussures. On ne va pas se le cacher : c’est (aussi) là que, généralement, les « marques » font la différence. Elles coûtent peut-être un peu plus cher au départ, mais vous les gardez plus longtemps, voire nettement plus longtemps pour certaines. Aussi, le choix d’une paire est-il crucial et déterminant pour votre confort, votre envie de sortir faire une petite séance malgré la météo (pluie fine, chaleur…), vos progrès… et votre porte-monnaie. En plus, on finit par s’attacher aux « bonnes » paires. Celles qui ne font pas mal, amortissent bien, sont jolies… alors autant ne pas avoir à les changer trop souvent !

J’ai testé récemment plusieurs paires de chaussures de running, et voici mes deux préférées du moment.

1 – L’Asics Gel – Super J 33 : incroyable de légèreté et au top quand il fait chaud !

Ultra confortable, ultra légère, ultra respirante, franchement, je crois n’avoir jamais testé de chaussure plus agréable pour courir. Elle est simplement parfaite, à la fois souple mais très amortissante, et m’a permis de réellement progresser en variant les exercices, le fractionné, en « piquant des sprints » avec l’impression géniale d’être pieds nus tout en étant pourtant fortement soutenue et protégée. Je la recommande à tous les coureurs sans exception, particulièrement aux sur-pronateurs (si vous ne savez pas de quoi je parle, cliquez ici) et aux runneurs ayant déjà l’habitude de courir un peu. Le but de cette chaussure n’est pas vraiment de débuter, mais plutôt de progresser, de chercher de nouvelles sensations de vitesse, notamment.

Tarif 120 €.

Le petit bémol : pas vraiment la paire qui convient en cas de pluie, bien sûr, puisqu’elle est fortement aérée (des « trous » partout, fort bienvenus en cet été indien !). Attention, elle chausse petit donc un bon conseil : achetez-la en boutique et non sur internet, vous risqueriez de mauvaises surprises.

Le super plus : sur le site internet d’Asics, vous pouvez devenir un meilleur coureur grâce à leur planning gratuit personnalisé. Vous entrez votre objectif (par exemple « je veux apprendre à courir 5 km »), vous entrez votre niveau (par exemple « je cours moins de 20 minutes »), votre sexe, le nombre d’entraînements que vous pouvez prévoir par semaine, et comme par magie s’affiche un planning vraiment bien fait qu’il ne vous reste plus qu’à suivre. Ca démarre cool la première semaine, puis le rythme s’intensifie. Evidemment ça ne remplace pas un « vrai » coach, mais c’est déjà pas mal ! Cliquez ici pour votre planning perso.

Photo 02-09-2014 10 26 36

1 – La Hoka One One Clifton : Tu ne cours pas, tu voles (ultra confort)

Cette chaussure est un OCNI (un Objet Courant Non Identifié). A la fois très légère (dans sa catégorie) mais ultra protectrice, elle procure une sensation d’amorti et de « survol » du sol réellement exceptionnelle. C’est simple, avec elle, quel que soit le sol sur lequel vous bataillez, vous avez l’impression de courir sur du coton. surprenant, non ? Pas étonnant que les coureurs tous terrains l’adorent, car sa légèreté additionnée à son amorti aboutit à une chaussure qui repousse la fatigue, surtout si l’on court longtemps, ainsi que les problèmes articulaires, surtout si l’on court souvent.

Les belles sont livrées avec une semelle en plus au cas où vous auriez envie d’un amorti supplémentaire ou que votre pied se sentirait trop à son aise. Quelle délicatesse, non ?

Je la recommande aux débutants comme aux « pro ». Elle est super pour commencer à courir sans se faire mal, notamment si vous êtes en surpoids.

Tarif 120 €.

Le petit bémol : J’ai l’impression de transpirer assez vite dedans, et la semelle de propreté n’est pas vraiment conçue pour être retirée. Espérons qu’elle restera « fraîche » malgré les entraînements, cela semble être le cas.

Le super plus : La petite languette fine et souple sur le dessus du pied empêche toute insertion de gravillon. Très appréciable quand on court sur du sable, des petits cailloux, de la poussière…

Hoka One One est une toute jeune marque française fondée par deux jeunes montagnards, elle souffle ses 5 bougies. Preuve que la valeur n’attend pas le nombre des années, elle a raflé des récompenses en tous genres pour ses chaussures surdouées, que les concurrents doivent lui envier.  C’est émouvant de voir de nouvelles marques se lancer à l’assaut du marché des chaussures de running. Toutes ne peuvent prétendre concurrencer les mastodontes, mais Hoka One One (= « planer sur terre » en Maori), si.

Photo 05-09-2014 11 53 37

Les commentaires sont fermés.