menu top

Bien penser sa cuisine, c’est malin (et plus sain !)

Manger sainement, c'est aussi bien choisir ses « outils », pas seulement ses aliments ! Et cela commence dès la conception de la cuisine… Pensez-y si vous faites refaire la vôtre, et aussi simplement pour acheter certains accessoires comme votre planche à découper. Les conseils de Catherine Dupin, auteur du petit guide pratique Bien penser sa cuisine c'est malin.

Catherine Dupin aime faire la cuisine… et manger celle des autres 🙂

Quand on modifie sa cuisine, ou carrément qu'on l'imagine, quels sont les 3 points principaux à prendre en compte pour un maximum d'hygiène alimentaire ? (triangle d'or)

1. Installer le frigo, l’évier et les plaques de cuisson dans l’ordre de préparation des repas : on sort les légumes du froid, on les passe sous l’eau et on les cuit. Les aliments ne sont pas « trimballés » d’un bout à l’autre de la cuisine, ils ne « traînent » pas et restent au maximum de leur fraîcheur. Ça tombe bien, ce fameux triangle « froid, eau, cuisson » est aussi primordial pour l’ergonomie et la sécurité.

2. Le trajet poubelle-évier-lave-vaisselle doit être facilité au maximum, surtout pas encombré, pour dégager le plus vite possible les assiettes sales et déchets.

3. Prévoir un frigo suffisamment grand pour éviter de le charger : plus il est rempli, moins l’air circule et plus la température des produits augmente. Le risque : multiplier les bactéries. Installer une desserte près du frigo pour décharger les courses, avec film alimentaire et boîtes plastique à proximité pour se débarrasser des emballages (multi tripotés), filmer et ranger au bon étage dans le frigo dès le retour des courses.

Quels sont les principaux pièges à éviter ?

* Sous-dimensionner les rangements dédiés aux denrées : frigo trop petit = gâchis, parce qu’on ne voit pas ce qu’on a vraiment, qu’on empile les plats et, au bout du compte, qu’on jette bien plus ; placard trop petit, qui oblige à laisser traîner des aliments dehors, cibles des bactéries et des mites alimentaires.

* Installer un meuble haut pour loger l’épicerie au-dessus des plaques de cuisson : pratique pour avoir les épices à portée de main tandis qu’on cuisine, par exemple, mais graisses, vapeur et odeurs montent direct dans les aliments.

* Chipoter sur les aérations (fenêtre difficile à ouvrir, pas de ventilation…) : le confinement favorise l’humidité, les champignons, poissons d’argent, cafards, souris… qui s’intéresseront forcément à vos provisions.

* Utiliser des planches à découper en bois : elles emprisonnent les bactéries.

Catherine Dupin avec le chef Cyril Lignac.

Y a-t-il des matériaux de meubles/plan de travail/évier plus sains que d'autres ?

  • L’Inox est certainement le plus hygiénique des matériaux, le seul admis chez les professionnels. Pas de joints. Les rayures n’altèrent pas ses qualités hygiéniques.
  • Le verre : très hygiénique, mais il est difficile de réparer une rayure (à risque hygiénique, justement).
  • Le béton : d'accord, à condition de le choisir lisse.
  • L’ardoise : d'accord, à condition de la traiter régulièrement.
  • Le marbre : il doit être traité régulièrement afin d’éviter l’absorption des corps gras.
  • La résine : si rayure, poncer pour éviter zone à risque hygiénique.
  • Le carrelage. Seul inconvénient : les joints qui demandent un nettoyage régulier et attentif pour éviter aux salissures et moisissures de s’y incruster.
  • Le bois : à condition de passer une couche d’huile tous les 2-3 mois et le poncer régulièrement.

Quand on arrive dans une maison/appartement et qu'on ne peut pas refaire toute la cuisine, quelles améliorations basiques peut-on apporter (toujours pour l'aspect sain de la cuisine)

    <>

i>Passez un coup de peinture (spéciale cuisine, anti-humidité).

  • Fixez une crédence pour recouvrir un carrelage jauni, défraîchi, ou même ébréché (évite que des bouts tombent dans la nourriture).
  • Nettoyez/restaurez les joints du plan de travail si besoin.
  • Posez des dalles au sol : le neuf est plus facile à nettoyer = moins de crasse, moins de bactéries.
  • Fixez un adoucisseur/ filtre métaux au robinet : plus « light » à installer qu’un adoucisseur à la source.
  • Changez les boutons de portes des éléments.
  • … avec Thierry Marx

    Comment nettoyer le plan de travail à fond sans pour autant utiliser des produits ménagers du commerce, potentiellement toxiques ?

    En bois : tous les deux ou trois mois, poncez-le avec un papier de verre à grain très fin (et une main légère), puis essuyez-le avec un chiffon sec. Ensuite, appliquez de l’huile de lin uniformément sur la surface et les bords, en le faisant bien pénétrer. Essuyez au besoin le surplus avec un chiffon propre et sec. Au quotidien, rappelez-vous que les aliments sont au contact du bois et optez pour une solution sans agents de synthèse vedettes de la pétrochimie : notre recette Mastermouss.

    Pierre : imbibez une éponge de Mastermouss et frottez gentiment la pierre. Rincez à l’eau claire, puis essuyez avec un chiffon sec pour effacer les dernières traces éventuelles.

    Résine : méthode douce, encore une fois, pour être certain de ne pas accélérer l’usure et d’éviter les catastrophes : plongez une éponge dans de l’eau vinaigrée (moitié eau, moitié vinaigre blanc), essorez-la et frottez le plan de travail. Surtout pas d’éponge qui gratte ni d’eau de Javel !

    Inox : imbibez un chiffon propre d’alcool à brûler et passez-le sur tout le plan de travail. Inutile de rincer. Laissez la brosse et les tampons en laine d’acier au placard, vous éviterez les rayures.

    Verre : Brilledefolie (voir + bas).

    Carrelage : répandez du gros sel sur tout le plan de travail. Préparez une eau vinaigrée composée de 1/10e de vinaigre blanc, 9/10e d’eau, puis trempez-y une brosse propre et frottez énergiquement les joints. Rincez bien à l’eau chaude.

    Comment détartrer une bouilloire/cafetière avec un produit naturel et efficace ?

    Faites bouillir un verre de vinaigre blanc dans la bouilloire. Arrêtez, complétez la bouilloire avec de l’eau froide jusqu’en haut et portez le mélange à ébullition. Laissez reposer toute une nuit (à l’abri, on n’est jamais trop prudent), rincez la bouilloire plusieurs fois à l’eau froide. Appliquez ce traitement au mieux toutes les trois semaines, au pire tous les mois et demi. On ne plaisante pas avec le tartre, qui grignote la durée de vie de nos appareils ménagers sans relâche…

    Les recettes :

    Mastermouss : le Maître du ménage

    Dans un flacon, diluez 1 cuillère à café de savon noir dans 1 litre d’eau chaude, secouez bien. Imbibez une éponge de ce mélange et frottez les surfaces à nettoyer. Rincez à l’eau tiède puis essuyez avec un chiffon sec pour effacer les dernières traces éventuelles.

    Brilldefolie : avec lui, les vitres se tiennent à carreau

    Dans un flacon-spray de 400 ml, versez 25 cl d’eau déminéralisée et 15 cl de vinaigre blanc. Mélangez puis ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle de citronnelle. Secouez bien le flacon avant chaque utilisation. Le vinaigre est intraitable avec la graisse et toutes les impuretés qui s’accrochent aux carreaux. L’huile essentielle de citronnelle est déodorante et antiseptique pour l’air ambiant ; cerise sur le Brilldefolie, la citronnelle repousse les moustiques !

    Les commentaires sont fermés.