menu top

Dix bonnes raisons de faire des pauses running sur l’autoroute

Photo 13-09-2014 17 38 58

Récemment, j’ai roulé 900 km en une journée, de Paris à Sainte-Maxime. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai donc passé des heures dans la voiture. Pour éviter de rester assise non-stop, j’avais prévu de courir 1 km sur chaque aire d’autoroute lors de mes pauses. Amusant, surprenant et réellement sportif finalement, puisqu’à la fin de la journée, j’avais couru 3 km. D’accord, ce n’est pas énorme, mais ça change tout !

Voici 10 bonnes raisons de faire pareil lorsque vous devrez traverser une partie de notre beau pays :

– Cela oblige à s’arrêter sur une aire de repos, et non à une station service. C’est bien différent : elles sont presque toujours vraiment belles et bien placées, grandes, loin de l’autoroute, et accueillent des plantes et arbres remarquables, y avez-vous déjà prêté attention ? En échange, on ne se rend pas à la sempiternelle machine à café ou autres boissons sucrées : la gourde d’eau est meilleure pour la santé et pour la ligne, et en plus elle désaltère davantage !

– Ce n’est pas une simple « pause pipi », c’est une vraie « pause sport ». Entre 8 et 10 minutes de running par arrêt, ça fait un bien fou ! Du coup on ne « fait » pas du gras, on en brûle !

– On fait autre chose que rouler dans sa journée. Et je vous assure que le soir venu, on perçoit sa journée complètement différemment.

– On reprend le volant alerte et « réveillé », pas ensuqué et râlant « quand est-ce qu’on arrive ? ».

– On se dégourdit sérieusement les jambes, pas seulement en faisant quelques pas.

– On additionne des kilomètres sur son appli, mine de rien. Pas mal si vous êtes en « défi » avec une copine ou en programme « Défi brûle-graisses en 30 jours » et que vous étiez horrifié(e) à l’idée de ne pas faire de sport de la journée.

– On ajoute de nouveaux dessins de parcours sur son appli (#collection !), et une fois de retour à la maison, on peut regarder les jolies photos prises… oui oui, sur l’aire de repos. Etonnement garanti de l’entourage « ha oui, je reconnais, c’est joli, moi aussi j’aimerais bien faire un petit run là-bas ! »

– C’est bon pour la circulation du sang. Du coup, arrive avec une meilleur mine que le teint blafard habituel après un tel trajet.

– Vos amis, votre famille… vous regarde d’un drôle d’air. Ca fait un sujet de conversation dans la voiture.

– On perd zéro temps sur le parcours puisque de toute façon, il faut s’arrêter pour la pause. En ce qui me concerne, 3 arrêts, donc 1 km de course tous les 300 kilomètres, je n’ai pas retardé la voiture d’une seule seconde. Pendant que je courais, les autres passagers buvaient des cafés et/ou fumaient une cigarette (non merci !).

Photo 13-09-2014 11 19 46

Photo 13-09-2014 17 36 22 Photo 13-09-2014 17 36 14

 

 

Les commentaires sont fermés.