menu top

EcoTrail de Paris 2017 : on y était !

Trop fière de mon premier tee-shirt de finisher sur un trail !

Ce matin, j’ai couru mon premier trail. J’étais inscrite au 18 km, avec un départ de l’Observatoire de Meudon pour une arrivée au Parc de Saint Cloud. Une météo de rêve pour un coureur (= gris et frais mais sans pluie), une organisation simple et parfaite, et un parcours magnifique.

Les 5 points top

  • L’écologie avant tout – L’organisation avait prévu des tickets de transport gratuits pour les coureurs venant de la gare Montparnasse. Premier bon point écologique. Autres détails : pas de gobelet en plastique à balancer n’importe où par terre au ravito et au buffet : chacun doit venir avec son propre gobelet s’il veut profiter du thé, du café ou même de la soupe à disposition. Vivement recommandé sinon c’est un peu foutu pour boire quoi que ce soit :-). A dispo : des toilettes sèches, réparties entre le départ, l’arrivée et le ravito.
  • Un superbe parcours et un « vrai » trail, même si proche d’une grande ville – Quasi 100% dans les bois, c’est vraiment la nature à 2 pas de Paris. Du coup, c’est chaussures de trail obligatoires ! Ok on peut faire avec des running « normales » mais seulement s’il fait sec et qu’il n’a pas plu depuis plusieurs jours, ce qui était heureusement le cas aujourd’hui. Les jours de gadoue, sans picots sous les semelles, tu oublies, tu peux rentrer chez toi direct !
  • Pas de musique, de bruit, de groupes pour t’encourager. C’est sympa cette animation mais seulement en ville quand tu cours « pour le fun ». Là, dans la nature, tu as envie d’entendre les oiseaux, les branches qui craquent, le vent. Et c’est exactement ce qui se passe, sans parasitage.
  • C’est sportif ! Ca monte et ça descend pas mal, alors quand ça grimpe sec, tout le monde marche (impossible de garder le rythme « course »). Pas de stress, tu as 4h max pour boucler dans 18km, donc inutile de s’épuiser dans les passages délicats, on en profite pour reprendre son souffle, et ça fait du bien. Le coeur se calme, les jambes soufflent un peu. Ouf !
  • L’organisation est bien huilée, tout se passe sans stress ni heurts. A peine arrivée, j’ai confié mon sac à la consigne (il sera acheminé au point d’arrivée), comme ça je récupère mon blouson, une grande bouteille d’eau de Vichy Saint-Yorre (géniale pour limiter les courbatures !), mon petit matos à massage (huiles essentielles Puressentiel et Eona) et des bricoles à manger une fois la course terminée, sans avoir besoin de trimbaler un sac lourd comme un âne mort sur mon dos. J’ai bu un verre d’eau, je me suis placée dans le sas de départ et hop, c’était parti !

L’année prochaine, je m’inscrirai à nouveau… Peut-être pour le 30 km, qui sait ? En attendant je vais me reposer une semaine, jusqu’à la prochaine course 😉 Parce que là, franchement, suis claquée !

A l’arrivée, dans le majestueux Parc de Saint Cloud. Crevée mais ravie !

Pour tous les renseignements sur les EcoTrail à venir, cliquez ici. A venir cette année : Bruxelles, Stockholm, Oslo, Madrid, Madère… ca fait rêver ! N’hésitez pas, inscrivez-vous, vous ne le regretterez pas.

Les commentaires sont fermés.