menu top

En voiture avec Raphaël Gruman, expert en nutrition et free-fighter !

en voiture2

A l’arrière, je note soigneusement toutes les réponses de Raphaël Gruman.

Raphaël Gruman n’est pas seulement un excellent nutritionniste très attentif à tout (le confort des menus, les goûts et dégoûts de ses patients, la prise en compte de facteurs psy, d’hygiène de vie, de troubles du sommeil…), c’est aussi un sportif accompli. Toujours extra calme, extrêmement souriant, agréable et gentil (dans le bon sens du terme !), c’est une perle rare qui vient de publier son premier ouvrage, La méthode Gruman, 3 mois pour perdre du poids avec la Diététique Intégrative. Ce livre, sorti le 18 septembre,  est unique en son genre : 90 jours – soit 3 mois – de coaching alimentaire et d’hygiène de vie, jour après jour, du matin au soir ! Raphaël Gruman vous y accompagne même au marché, chez le boulanger et au supermarché pour faire vos courses (listes bien pensées, menus gourmands, recettes simplissimes…).

Pour mieux vous faire connaître cet expert, nous avons passé 2 heures avec lui en voiture, le temps d’un « Paris-Deauville »… « Coincé », il était obligé de répondre à nos questions, ce qu’il a fait avec une bonne grâce évidente. Vous allez voir, il est assez étonnant !

La mairie de Deauville. Evidemment, des pommiers en "déco" et, évidemment, des pommes sur l'herbe bien verte et bien grasse. Aucun doute : nous sommes bien en Normandie !

La mairie de Deauville. Evidemment, des pommiers en « déco » et, évidemment, des pommes sur l’herbe bien verte et bien grasse. Aucun doute : nous sommes bien en Normandie !

Que vas-tu faire à Deauville ?

J’ai des patients qui m’y attendent ! Ce sont mes consultations de fin d’après-midi le vendredi. Je quitte mon cabinet de Paris à 15 heures pour rejoindre celui de Deauville à 17 h 30. Et c’est la même chose chaque fin de semaine ! J’y consulte tous les vendredis après-midi et tous les samedis.

Pourquoi Deauville ?

Ce n’est pas loin de Paris et je suis un « enfant de Deauville », j’y viens quasiment tous les week-ends depuis que je suis tout bébé, je crois que mon premier séjour ici, j’avais 3 semaines. Depuis, j’ai grandi mais je continue à apprécier, j’y ai même rencontré Alexandra, ma future femme, il y a 4 ans. C’était Chez Dupont, sur la place Morny.

Et puis j’aime beaucoup Paris, mais j’aime aussi beaucoup sortir de Paris ! Ici, les patients sont plus cool, moins stressés qu’à Paris. Ne serait-ce que parce qu’ils sont assurés de trouver une place où se garer. Du coup j’adore travailler ici, c’est tellement détendu que j’ai l’impression d’être en week-end. Et puis, ce week-end, on espère bien voir Travolta et Michael Douglas !*

en voiture1

cabine M Douglas

Où vas-tu manger quand tu es à Deauville ?

J’ai plein d’adresses ! Par exemple, parmi mes commerçants, j’adore la meringue aux framboises de chez François Gayet, rue du Général Leclerc. Tous ses gâteaux sont vraiment extraordinaires mais celui-là, c’est mon préféré ! (Effectivement, je confirme, cest un gâteau vraiment unique, une meringue extrêmement légère et une crème aussi évanescente quun nuage d’été, des framboises fraîches, le tout très peu sucré. Mais nous avons aussi adoré le chou au café, dégusté sur la plage, lui non plus absolument pas écœurant et au café très aromatique.)

2013-09-07 15.18.39

gayet 2013-09-07 10.15.31 2013-09-07 10.15.51

Place Morny, l’Italien Casarina propose un jambon San Daniel au top.

J’ai plusieurs bouchers parmi mes commerces de prédilection, notamment celui de la Place Morny, à côté du traiteur breton. J’aime bien aussi aller à l’un de ceux de Trouville, juste à droite une fois le pont passé : il porte un joli nœud papillon, mais surtout sa viande est très bonne et deux fois moins cher que dans certaines boucheries stars de Deauville.

Pour le poisson et les fruits de mer, c’est sans hésitation les poissonniers sur le quai de Trouville. Tous proposent des produits extra-frais et au top : crevettes, langoustines…

Côté restaurants, pour manger un bon burger ou un bon tartare, c’est à la Cantine que ça se passe, en face du Drakkar, rue Désiré Le Hoc. La décoration un peu « noire » ne doit pas rebuter. Oui, je sais, je parle beaucoup de viande mais je suis un viandard ! Cela dit, quand je suis à Deauville, j’essaie quand même de manger un peu plus de poisson comme du colin, du saumon…

en voiture3

oeufs brouillés1

Ton petit déj type à Deauville, cest ?

Comme à Paris ! Deux possibilités. Soit je suis en pleine phase « sportive » et, dans ce cas, j’ai besoin de protéines : je mange 2 tranches de jambon et 2 œufs, par exemple brouillés, j’adore. D’ailleurs si j’avais le temps, je mangerais ça chaque matin je crois ! Après ce petit déj dynamisant, j’assure mon heure et demie d’entraînement sans flancher, c’est-à-dire en général du tennis ou un sport de combat.

Les semaines plus calmes, comme en ce moment, je mange plutôt 2 ou 3 tranches de bon pain de campagne tranché avec de la pâte à tartiner aux noisettes. Et, dans les deux cas, un grand café allongé et un verre de jus de fruits. Pour ce dernier, avant je carburais au jus d’orange mais ça me donnait mal au ventre alors je suis passé à un super-jus au rayon frais, « aux antioxydants », j’adore ! En fait je l’ai piqué à Alexandra !

Tes « périodes sport », ça donne quoi dans le détail ?

Ça donne le lundi et le jeudi matin, MMA**, ou si tu préfères le free fight. Oui oui, les combats ultra-violents là, où tu es dans une cage ! En fait je ne fais que des entraînements, pas de combats. Le mercredi : tennis. Le samedi et le dimanche, course à pied de 10 km (¾ d’heure). À Deauville, je cours sur les planches et sur la plage bien sûr. Et je fais du VTT, aussi sur la plage à marée basse. Je pratique aussi tous les sports d’eau comme le kitesurf. J’aime plein d’autres sports mais il faut bien choisir !

VTT plage

Le MMA, cest chaud

J’adore ! Je crois que j’ai dû pratiquer tous les sports de combat, de l’aïkido au judo en passant par le krav-maga et le ju-jitsu… Et bien d’autres encore. Mais c’est le MMA le plus complet. Tu pars debout, tu fais des saisies, tu combats dans toutes les positions et de toutes les façons ; au sol tu fais des manœuvres de saisies, d’étranglement, du grappling comme en lutte gréco-romaine… c’est vraiment trop bien ! Évidemment je le répète, il s’agit d’entraînement entre gens intelligents, on ne cherche pas à se faire mal : tu peux toucher mais pas blesser ni marquer ton adversaire.

Bon, tu es un garçon assez actif on dirait !

Vu ta tête (je suis effectivement saisie), j’ose à peine te dire que j’adore aussi les armes à feu, je m’entraîne avec des militaires : un Glock à la main, on apprend à tirer dans toutes les positions, assis, debout, couché, en conduisant, en nageant dans un lac, en rampant dans la boue… Génial aussi. D’ailleurs, parlons-en de la boue, j’ai hâte de faire mon boot camp, c’est bientôt, on court plusieurs kilomètres avec des obstacles vraiment balaises, je sais déjà que je vais adorer.

Je vois. Et qui fait la lessive à la maison, quand tu rentres de tes jeux dans la boue ?

Euh… C’est moi ! (Alexandra acquiesce vigoureusement, façon « il manquerait plus que ça que je men occupe ».)

* Cest le dernier week-end du Festival du Film Américain de Deauville 2013.

** Mix Martial Art

en voiture

menu festival film

Plaques cabinet Deauville

Cabinet Deauville.

Cabinet Deauville.

Cabinet Paris.

Cabinet Paris.

Photo 06-09-13 16 25 34

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire