menu top

J’ai testé le Miha Bodytec chez My Big Bang

Transpirer à grosses gouttes pendant 20 petites minutes pour obtenir le résultat de 3 à 4 heures d’efforts, ça vaut le coup, non ? C’est justement le concept de l’EMS, soit électro-myostimulation ou stimulation musculaire électrique, un entraînement révolutionnaire pour ceux qui courent après le temps. J’ai eu la chance de découvrir le Miha Bodytec, d’abord grâce à la marque, puis dans le centre flambant neuf de Stefan Schaaps, My Big Bang, dans le 15ème arrondissement.

En pratique, on commence par s’harnacher ! J’enfile tout d’abord un corsaire et un t-shirt très fins et ultra-moulants, puis un gilet muni d’électrodes, une sangle sur chaque cuisse et chaque bras, et une dernière au niveau des fesses. C’est parti ! Mon coach me connecte au pupitre puis règle l’intensité de la contraction de chaque groupe musculaire : cuisses, fessiers, abdos, dorsaux… ça commence à piquer. Il me montre ensuite la position de base : en squat, les mains jointes à hauteur du visage, en contraction totale. A partir de là, j’enchaîne les exercices : extensions de bras, fentes, torsions en buste en résistance… Des mouvements qui semblent tout simples, mais qui deviennent de vrais challenges lorsqu’il faut les réaliser en contraction. Toucher mon genou avec mon coude ? Impossible, le courant m’impose une résistance absolument insurmontable. Je transpire à grosses gouttes, mes jambes tremblent, je sors moulue de ma première séance.

Au fil du temps, les exercices deviennent plus faciles et mon coach augmente largement l’intensité des contractions. Bilan : après 10 séances, je grimpe mieux les côtes en vélo, j’ai gagné en tonicité et en perfs de running. Comme la musculature se renforce, on gagne 10 à 20 % sur son chrono habituel sans effort supplémentaire. L’EMS permet également de transformer des fibres ST (Slow Twitch, spécial endurance) en FT (Fast Twitch, spécial puissance), celles qui donnent de l’explosivité. Les sportifs de haut niveau, comme l’équipe de France de Handball, Jean-Baptiste Grange, Usain Bolt ou Christine Arron, sont tous accros !

Selon les besoins de chacun, on peut cibler certaines zones : bras, fessiers, abdos, cuisses… Le Miha Bodytec est aussi top en cas de maux de dos, notamment ceux liés à de mauvaises postures, et de problèmes articulaires ou de tendinites puisqu’on s’entraîne sans poids ni chocs. Il retonifie aussi le plancher pelvien, idéal donc pour les jeunes mamans et les seniors, ainsi que les runneuses chez qui il est mis à rude épreuve. Et côté dépenses énergétiques ? L’université d’Erlangen (Allemagne) a estimé à 515 le nombre de calories brûlées pendant une séance de 20 min, pour un homme, et à 385 calories, pour une femme.

Le concept étant franchement top, on trouve des centres proposant du Miha Bodytec un peu partout. Mais forcément, on trouve de tout côté qualité… et donc efficacité. Comme la plupart des centres proposent une séance d’essai, on n’hésite pas à faire un test avant de signer pour 10 ou plus. On checke : que le coach prend le temps de bien régler les intensités et qu’il nous interroge bien sur notre ressenti ; qu’il est présent durant toute la séance et qu’il ne nous laisse pas seul(e) devant l’appareil ; qu’il est formé par la marque Miha Bodytec ; et qu’on sent de franches courbatures les jours suivants. Ressortir fringant d’une première séance n’est PAS normal, parole de testeuse ! Et on évite les centres qui proposent aussi épilation, Pilates et autres waterbike : on choisit des centres spécialisés.

Combien ça coûte ? 45 euros environ la séance seule, des forfaits dégressifs permettent de faire baisser ce coût unitaire jusqu’à 25 euros.

Où trouver un centre ? Sur www.miha-bodytec.com Certains kinés sont équipés, tout comme certains coachs personnels de sport.

Les adresses de My Big Bang :

Studio Vaugirard
6 rue des Favorites – 75015 Paris
01 71 60 11 48

Studio Sentier / Bonne-Nouvelle
4 rue des Jeûneurs – 75002 Paris
01 83 87 64 24
Site internet ici

 

 

, , ,

Les commentaires sont fermés.