menu top

Leçon de pâtisserie – Le baba au rhum

En gros gâteau à partager ou en petits bouchons à déguster en solo, on adore le baba !

<>

Photo 02-09-13 13 04 05

Pour 8 personnes

Préparation : 45 min

Repos : 2 + 2h

Cuisson : 25 min

Ingrédients : 250 g de farine ; 75 g de beurre mou ; 20 g de sucre ; 1 c. à c. rase de sel fin ; 22 g de levure fraîche de boulanger ; 5 cl de lait entier  + 3 c. à s.  ; 3 œufs. Pour le sirop : 75 cl d’eau ; 400 g de sucre ; 1 orange ; 10 cl de rhum ambré ; 1 gousse de vanille.

  • Portez l’eau à ébullition avec le sucre, les zestes et le jus de l’orange, la vanille fendue et les grains raclés à l’aide d’un couteau, et le rhum. Ôtez du feu, laissez infuser 15 min, puis filtrez et laissez refroidir.
  • Délayez la levure avec 3 c. à s. de lait tiède dans un bol. Laissez reposer 10 min.
  • Dans un saladier, mélangez la farine avec le sel et le sucre, puis ajoutez la levure délayée au centre. Commencez à pétrir, ajoutez les œufs, un par un, en fouettant bien entre chaque ajout. Incorporez alors le beurre mou et le lait. Quand le tout est absorbé, pétrissez encore pendant 10 min. Couvrez avec un torchon et laissez lever 2 h. Elle doit doubler de volume.
  • Remplissez un moule à savarin beurré aux deux tiers. Laissez gonfler encore 45 min.
  • Préchauffez le four à 190°C (th. 6-7). Enfournez 20 min. Sortez le baba du four, démoulez sur un plat.
  • Arrosez aussitôt de sirop froid. Il va couler au fond du plat, puis être absorbé progressivement. Laissez gonfler 2 h en arrosant régulièrement de sirop.

Vérifiez la cuisson : le baba doit être doré et sonner creux quand on le tapote. Vous l’avez laissé refroidir avant de l’imbiber de sirop ? Aucun souci, il suffit de réchauffer ce dernier (à retenir : baba chaud, sirop froid ; baba froid, sirop chaud).

Pour le service, vous pouvez garnir l’intérieur de crème Chantilly, ou de crème pâtissière et de dés de fruits, et laisser une bouteille de rhum à disposition : chacun pourra en rajouter sur sa part. Attention toutefois au potentiel état ultérieur d’ébriété.

Vous pouvez aussi réaliser des babas individuels (cuits dans des moules qui leur donnent la forme de bouchons) et les présenter imbibés, piqués d’une petite pipette en plastique remplie de rhum… Chacun pourra en rajouter selon ses envies sur son baba !

 Photo 02-09-13 13 04 16

Photo 02-09-13 13 05 25

Une réponse à Leçon de pâtisserie – Le baba au rhum

  1. VALETTE VERGER PIERRETTE 6 février 2017 à 17 h 29 min #

    PEUT ON SERVIR UN BABA AU RHUM CHAUD? Merci

Laisser un commentaire