menu top

Les menus à bord du Titanic

Si vous n’avez pas encore vu l’exposition Titanic au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, courez-y : elle est prolongée d’une quinzaine de jours, jusqu’au 29 septembre, et ouvrira en prime deux soirs en nocturne. Vous y découvrirez des objets retrouvés sur l’épave : des débris du navire lui-même, mais aussi de la vaisselle étonnamment bien conservée même si les motifs ont été lavés par l’eau, le sel et le temps, des couverts, de l’argenterie, des lunettes, un petit sac à main… Emouvants témoignages de cette tragédie. Vous traverserez aussi des couloirs des premières classes reconstitués à l’identique, entendrez le bruit des moteurs comme si vous dormiez dans une cabine de troisième classe, pourrez toucher un morceau de glace « dont la température était un peu supérieure à celle de l’eau », en cette funeste nuit du 14 avril 1912… Et pour les amatrices de cuisine et de restaurants que nous sommes, les menus du dernier dîner à bord de Titanic n’ont pu que retenir notre attention. Première, deuxième et troisième classe : les salles de restaurants, tout comme les menus, étaient différents.

Menus titanic

Au menu des Premières classes, un « consommé Olga » : un bouillon de légumes aux noix de St-Jacques et à la viande de veau hachée, relevé de Porto. Quant au pudding Waldorf, il s’agit de pommes coupées en dés et dorées à la poêle, mélangées avec des noix et des raisins secs (comme dans la Waldorf Salad), le tout nappé de crème anglaise assez épaisse.

Titanic2

Titanic3

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire