menu top

Ma super cocotte acido-basique d’automne : chou vert, carottes multicolores, panais, navet…

Photo 11-12-2013 12 01 47

<>

Qui a dit qu’en automne il n’y avait « rien » sur les étals des marchands de fruits et légumes ? Je découvre au contraire des pépites chez mon primeur préféré. Hier, je lui ai acheté des carottes bien colorées, des panais, des navets… et j’ai rassemblé tout ce petit monde dans ma cocotte. Après quelques poignées de minutes de mijotage, j’ai obtenu une super cocotte acido-basique absolument parfaite. Car vous le savez, pour garder la santé, un bon équilibre acido-basique est indispensable, et les supers champions dans cette discipline, ce sont les légumes, surtout les légumes-racines. Il n’y a pas plus riche en minéraux « qui tamponnent » ! Vous avez oubliez ce qu’était l’équilibre acido-basique ? L’alkaline Diet ? Cliquez ici !

Ils sont pas mignons tous en rang d'oignon ?

Ils sont pas mignons tous en rang d’oignon ?

Commencez par bien effeuiller votre chou. Les feuilles, rincez-les une à une, résistez à la flemme. Il se dissimule souvent des petits morceaux de terre ou des petits insectes ici et là. En plus, contempler l'eau qui glisse sur les feuilles imperméables du chou, je trouve ça toujours sublime, pas vous ?

Commencez par bien effeuiller votre chou. Les feuilles, rincez-les une à une, résistez à la flemme. Il se dissimule souvent des petits morceaux de terre ou des petits insectes ici et là. En plus, contempler l’eau qui glisse sur les feuilles imperméables du chou, je trouve ça toujours sublime, pas vous ?

Effeuillé, le chou prend toute la place dans la cocotte ? Pas grave, parce que de toutes façons vous allez le blanchir, c'est à dire le faire cuire une quinzaine de minutes dans l'eau bouillante. Ne zappez pas cette étape : elle peut vous paraitre longue mais elle vous fera au contraire gagner un temps fou. Et surtout, elle élimine les substances indigestes du chou.

Effeuillé, le chou prend toute la place dans la cocotte ? Pas grave, parce que de toutes façons vous allez le blanchir, c’est à dire le faire cuire une quinzaine de minutes dans l’eau bouillante. Ne zappez pas cette étape : elle peut vous paraitre longue mais elle vous fera au contraire gagner un temps fou. Et surtout, elle élimine les substances indigestes du chou.

Pendant que le chou cuit tranquillement dans l'eau bouillante, épluchez et détaillez les autres légumes.

Pendant que le chou cuit tranquillement dans l’eau bouillante, épluchez et détaillez les autres légumes.

Une foi le chou cuit dans l'eau, éliminez cette dernière : il est devenu tout petit, ce chou! Et tout tendre ! Ajoutez vos carottes et compagnie, un bon filet d'huile d'olive, et laissez mijoter environ 15 minutes. Le chou va encore s'attendrir, tandis que vos légumes racines resteront croquants. Personnellement, je mets un peu d'épices (paprika, cumin, curcuma) parce que 1) je trouve ça joli, 2) ça sent bon dans toute la maison, 3) les épices font voyager le chou, 4) elles renforcent notamment les propriétés acido-basiques de ce plat et sont bonnes pour la santé. Mais faites comme vous voulez.

Une fois le chou attendri dans l’eau, éliminez cette dernière : il est devenu tout petit, tout tassé au fond de la cocotte ce chou! Et tout tendre ! Ajoutez vos carottes et compagnie, un bon filet d’huile d’olive, et laissez mijoter environ 12-15 minutes. Le chou va encore s’attendrir, tandis que vos légumes-racines resteront croquants. Personnellement, j’ajoute un peu d’épices (paprika, cumin, curcuma) parce que 1) je trouve ça joli, 2) ça sent bon dans toute la maison, 3) les épices font voyager le chou, 4) elles renforcent encore les propriétés acido-basiques de ce plat et sont bonnes pour la santé. Mais faites comme vous aimez !

 

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire