menu top

Je fais moi-même mon oeuf de Pâques pas à pas (coachée par la Maison du chocolat !)

Catégorie « toi aussi tu peux faire ton oeuf de Pâques sans qu’il s’écroule lamentablement ! »

J’ai eu la très grande chance de participer à un atelier « oeuf de Pâques » dans les locaux de la Maison du chocolat, à Nanterre. C’était vraiment un très grand moment ! Guidée par Nicolas Cloiseau, meilleur ouvrier de France chocolatier (ils ne sont qu’une vingtaine en France à avoir obtenu cette récompense suprême), LE chocolatier de la Maison, évidemment, c’est (plus) facile… Tout seul, à la maison et sans matériel de pro, honnêtement, c’est très probablement plus compliqué. Mais faisable !

Avis aux gourmands débutants en chocolaterie, ensemble, étape par étape, nous allons faire notre oeuf.  C’est parti !

On commence par se laver les mains impeccablement et à s'étirer nuque, cou et poignets : il va falloir être bien concentré et précis dans ses gestes ;-)

On commence par se laver les mains impeccablement et à s’étirer nuque, cou et poignets : il va falloir être bien concentré et précis dans ses gestes 😉

Avec

Avec « the big boss de la chocolaterie ». Un peu impressionnée je suis !

Prenez des moules en polycarbonate (oubliez tous les

Prenez des moules en polycarbonate (oubliez tous les « plastiques mous « et autre silicone).

A l'aide d'un pinceau, passez une couche de chocolat fondu (et tempéré - INDISPENSABLE !) partout à l'intérieur des coques.

A l’aide d’un pinceau, passez une couche de chocolat fondu (et tempéré – INDISPENSABLE !) partout à l’intérieur des coques.

Appliquez-vous !

Appliquez-vous !

Laissez sécher quelques minutes à température ambiante.

Laissez sécher quelques minutes à température ambiante.

Passez aux grandes manoeuvres : à l'aide d'une louche, remplissez entièrement chaque coque. Allez allez, encore un peu, jusqu'à ras bord !

Passez aux grandes manoeuvres : à l’aide d’une louche, remplissez entièrement chaque coque. Allez allez, encore un peu, jusqu’à ras bord !

Retournez tout de suite votre coque pour la vider.

Retournez tout de suite votre coque pour la vider.

Il en reste encore : videz bien !

Il en reste encore : videz bien !

Mettez vos coques à sécher sur une grille en veillant à ce qu'elles soient bien surélevées (pas à plat sur la grille).

Mettez vos coques à sécher sur une grille en veillant à ce qu’elles soient bien surélevées (pas à plat sur la grille).

ça sèche très vite : en quelques minutes, vous pouvez ébarber, c'est à dire retirer à l'aide d'un couteau le chocolat qui

ça sèche très vite : en quelques minutes, vous pouvez ébarber, c’est à dire retirer à l’aide d’un couteau le chocolat qui « dépasse ». Les deux coques devront s’emboîter impeccablement tout à l’heure, donc les bords doivent être nickel.

Trop propre !

Trop propre !

Voilà à quoi ressemblent vos coques, c'est joli non ?

Voilà à quoi ressemblent vos coques, c’est joli non ?

Nicolas, galant, nous offre des fleurs. Enfin, pour être plus précis, une seule fleur par personne, et nous sommes priés dans arracher délicatement les 8 plus jolis pétales. Un peu, beaucoup, passionnément ;-)

« Un inconnu nous offre des fleurs… ». Enfin, pour être plus précis, Nicolas nous donne une seule fleur par personne, et nous sommes priés d’en arracher délicatement les 8 plus jolis pétales. Un peu, beaucoup, passionnément 😉

Voilà MA fleur. C'est une pitié de l'abîmer. Mais c'est pour la bonne cause, et pour la postérité en plus puisqu'elle a droit à sa photo sur ce blog !

Voilà MA fleur. C’est une pitié de l’abîmer. Mais c’est pour la bonne cause, et pour la postérité en plus puisqu’elle a droit à sa photo sur ce blog !

Atelier peinture sur fleur : à l'aide de petits pinceaux, nous tartinons de chocolat blanc fondu (et tempéré, bis !) chaque pétale.

Atelier peinture sur fleur : à l’aide de petits pinceaux, nous tartinons de chocolat blanc fondu (et tempéré, bis !) chaque pétale.

A ce stade, si vous voulez voir le geste précis à faire, regardez sur la vidéo ci-dessous.

Minutie de rigueur...

Minutie de rigueur…

Mes pétales blancs sont prêts, j'en ai fait 2 en plus au cas où. Abondance de biens ne nuit pas...

Mes pétales blancs sont prêts, j’en ai fait 2 en plus au cas où. Abondance de biens ne nuit pas…

Pendant ce temps, les coques faisaient un petit séjour au frais pour sécher plus vite. On va pouvoir les démouler !

Pendant ce temps, les coques faisaient un petit séjour au frais pour sécher plus vite. On va pouvoir les démouler !

Je n'ose pas trop secouer les moules, j'ai peur que tout tombe en ruine.

Je n’ose pas trop secouer les moules, j’ai peur que tout tombe en ruine.

Tadam ! Impeccable ! Ils ont l'air parfaits !

Tadam ! Impeccable ! Ils ont l’air parfaits !

Maintenant il s'agit de frotter vite fait les bords sur la plaque chaude (quand je vous dis qu'il faut du matos de pro !).

Maintenant il s’agit de frotter vite fait les bords sur la plaque chaude (quand je vous dis qu’il faut du matos de pro !).

La chaleur permet de ramollir les bords et de

La chaleur permet de ramollir les bords et de « coller » les 2 coques pour former… THE OEUF.

Le chocolat blanc a séché sur les pétales (lors d'un petit passage au frigo histoire d'accélérer le mouvement). On retire délicatement le chocolat des pétales. Non, ça ne se casse pas.

Le chocolat blanc a séché sur les pétales (lors d’un petit passage au frigo histoire d’accélérer le mouvement). On retire délicatement le chocolat des pétales. Non, ça ne se casse pas.

On (quand je dis

On (quand je dis « on »… en fait, Nicolas !) fabrique un petit cornet vite fait pour le remplir de chocolat blanc. On en aura besoin pour rassembler nos pétales en une seule fleur.

Choisissez le coeur de la fleur, c'est du sucre tout bête. On collera le coeur sur la petite boule de chocolat blanc, qui servira à relier l'ensemble.

Choisissez le coeur de la fleur, c’est du sucre tout bête. On collera le coeur sur la petite boule de chocolat blanc, qui servira à relier l’ensemble.

Hé hé hé !

Hé hé hé !

Etape

Etape « noeud » (c’est pas le plus facile, je vous assure). Le noeud doit soutenir l’oeuf et aussi dissimuler les « coutures ».

Et voilà c'est MON oeuf de Pâques !

C’est MON oeuf de Pâques !

Et voilà le travail !

Et voilà le travail !

2 réponses à Je fais moi-même mon oeuf de Pâques pas à pas (coachée par la Maison du chocolat !)

  1. Daniele festy 27 février 2013 à 21 h 01 min #

    Mumm veinarde ! Les œufs de Pâques n’ont donc plus de secret pour toi ! Et les cloches alors? Le Pape connait-il le secret?

  2. Anne 3 mars 2013 à 11 h 05 min #

    Oui je suis trop forte en oeufs ! Surtout pour les manger !! Le pape, je ne sais pas, mais la légende raconte que Benoît XVI était le dernier pape…