menu top

On a testé : une séance de Water Run en cabine individuelle

Photo 09-07-2015 12 59 33

Sur le même principe que le vélo aquatique en cabine individuelle (on pédale tout seul dans une cabine à soi, tranquille, à son rythme, à l’abri des regards), le Water Run, qui n’est autre que de l’aquarunning en cabine, fait un carton, à peine débarqué dans les boutiques Waterbike. L’idée est simple : on marche, puis on marche vite, puis on court, puis on court vite, sur un tapis de course exactement comme dans une salle de sport, sauf que là, on est immergé jusqu’au ventre/à la poitrine dans l’eau. Donc, on lutte contre l’eau : adieu cellulite, sensations de jambes lourdes ! La séance dure 30 minutes, c’est amplement suffisant pour vraiment bosser, effet affinage garanti, et ce dès la première séance. On ressort tout léger, c’est bonheur !

On entre en maillot de bain dans une espèce de baignoire très haute. Puis la porte se ferme derrière soi et la cabine se remplit d'eau. Pendant ce temps on attend tranquillement en écoutant les recommandations de l'hôtesse, charmante.

On entre en maillot de bain dans une espèce de baignoire très haute. Puis la porte se ferme derrière soi et la cabine se remplit d’eau. Pendant ce temps on attend tranquillement en écoutant les recommandations de l’hôtesse, charmante.

Moi qui adore courir, le running dans l’eau est très agréable car bien moins traumatisant pour les articulations. On peut ainsi courir longtemps, très longtemps, sans se faire mal ni se fatiguer. Autre point top : des buses devant, derrière et sur les côtés envoient des jets qui massent le coureur aquatique pendant qu’il fait son boulot : courir. Sur le petit tableau de bord tactile, on règle la pression des buses ainsi que la rapidité du tapis, et ce à la demande. A l’issue, il indique aussi la distance parcourue et la rapidité avec laquelle vous avez couru, en moyenne, durant toute la séance.

On ne s’ennuie pas une seconde grâce à l’écran et aux écouteurs de super qualité (télévision ou radio selon votre choix). L’eau est nickel et zéro odeur de chlore, contrairement à la piscine, puisqu’elle est « nettoyée » à l’ozone. Attention : n’oubliez pas vos chaussons en néoprène ou caoutchouc (ils sont de toute façon obligatoires) pour être sûr de ne pas glisser et de vous faire mal.

Essayez, c’est amusant et accessible à tous. Inutile d’être un coureur chevronné ni une athlète accomplie pour faire du Water Run, il suffit en gros de savoir marcher dans l’eau, à la piscine. Vous l’avez déjà fait je suppose… Alors pas d’excuse ! Impossible de tomber, de se noyer ou quoi que ce soir de « violent ».

Renseignements sur le site de Waterbike : trouver un centre près de chez soi, tarif des séances, etc.

Photo 09-07-2015 13 41 40

Les commentaires sont fermés.