menu top

Panais, nèfles, courges, herbes aromatiques… chanson d’automne

Ce week-end, c’était la Fête des jardins à Paris et en Ile de France. De nombreuses animations gratuites étaient proposées un peu partout dans les espaces verts. Nous avons choisi de nous rendre au Parc de Bagatelle, dans le Bois de Boulogne et y avons déniché des pépites ! Les jardiniers du parc nous ont raconté des anecdotes vraiment intéressantes sur les légumes du potager – de Bagatelle bien sûr. Par exemple, cette énorme courgette qui pèse bien une tonne et que je porte dans mes bras avec difficulté, il parait qu’elle est « normale » et que nous devrions toujours les acheter ainsi si on les laissait arriver à maturité. Autrement dit, nos courgettes habituelles sont des « bébé courgettes » immatures. De fait, si l’on attendait sa taille adulte, ce serait difficile de la peler (peau très épaisse et très dure), et il faudrait bien l’égrener avant de la préparer.

Ici, diverses plantes aromatiques, comme deux romarins différents, tant dans leur aspect que dans leurs parfums…

Là, du zanthoxylum piperitum, une espèce de baie rose… pas rose du tout.

… et bien sûr la panoplie des nèfles, coings, oignons… ainsi que tout ce que la nature est capable de produire de délicieux à cette merveilleuse période de l’année. A ce propos, saviez-vous que pour mûrir, les nèfles doivent absolument geler, sinon ils restent durs et immangeables ? Un vrai problème les années d’hivers doux sans gel, car alors les nèfles ne pourront pas être consommés. En effet, même en les plaçant artificiellement dans des congélateurs afin d’imiter le gel, ça ne « marche » pas, ce qui prouve que la température n’est pas seule en lice.

… tandis que les enfants (et les adultes !) s’initiaient au métier d’élagage… Pas si facile !

Merci à tous les jardiniers venus nous expliquer comment ça marche, quelle est cette plante, pourquoi certaines ont besoin de telles conditions et d’autres, de telles autres, les bonnes techniques de rempotage… Merci !

Les commentaires sont fermés.