menu top

Test matériel – les traqueurs d’activité Fitbit One, Jawbone Up & Withings Pulse

Au-delà du côté gadget, les traqueurs d'activité sont de vrais bons moyens de faire plus d'activité physique, surtout en ville, et de renouer avec une meilleure hygiène de vie. Un vrai petit coach santé dans votre poche ou à votre poignet !

Au-delà du côté gadget, un traqueur d’activité est un bon moyen de faire plus d’activité physique, surtout en ville, et de renouer avec une meilleure hygiène de vie. Un vrai petit coach santé dans votre poche ou à votre poignet !

Ces derniers mois, j’ai testé 3 traqueurs d’activités : le Fitbit, le Jawbone Up et le Withings Pulse, les 3 marques phare dans ce secteur d’activité. . Ces mouchards rapportent exactement notre activité physique du jour (objectif minimum 10 000 pas)… et même de la nuit (Objectif minimum 8 heures de sommeil). De quoi prendre conscience que pour faire les 10 000 pas quotidien préconisés par les experts pour rester en bonne santé, il faut une motivation chevillée au corps… et des bonnes chaussures !

Les traqueurs ont accompli avec moi une semaine d’activité professionnelle type (au bureau) et de loisirs (balade, courses, vélo, trottinette, cheval, etc.), et deux d’entre eux même dormi avec moi…

Les avantages d’un traqueur d’activité

* Il permet de prendre conscience du niveau réel de notre activité physique. C’est très impressionnant et en général plein de (mauvaise) surprise.

* Il aide réellement à se bouger, en stimulant de plusieurs façons notre motivation. Les pas faits, l’équipe de copains avec laquelle je me suis connectée, les calories brûlées…

* Il nous sort de notre torpeur lorsqu’on passe des heures assis : à condition de l’avoir programmé pour vibrer en cas d’inactivité chronique, il s’en donne à coeur joie. J’ai demandé à ce qu’il vibre dès qu’il « voit » que je n’ai pas bougé mes fesses depuis 30 minutes. Il a vibré et de fait, je me suis levée (sinon bonjour la culpabilité !).

* Il aide à prendre conscience de notre qualité et de notre quantité de sommeil : les deux pêchent généralement, et lorsque l’on sait l’impact désastreux d’un manque de sommeil sur la santé, l’humeur  et le poids, je vous assure que l’on se débrouille pour « faire mieux » le lendemain soir. Moins de télévision et d’ordinateur tard le soir, plus de lecture et de repos, ces’t bien aussi !

Lire aussi ce billet : Faites-vous 10 000 pas dans la journée ?

Les inconvénients

* Grosso modo, les appareils sont livrés sans mode d’emploi. Il y a bien une espèce de tutoriel à suivre (notamment chez Jawbone, super bien fait et archi simple), mais il reste beaucoup de questions en suspends. Du coup, on ne sait pas à quoi correspond ça, ou ci, et ces chiffres là, c’est quoi ? A moins de passer un certain temps à aller collecter soi-même l’info sur internet (on n’a pas forcément que ça à faire), on finit par n’utiliser l’appareil qu’à minima de ses capacités. C’est dommage.

* Impossible d’utiliser un traqueur sans smart phone (surtout pour le Jawbone) car il faut télécharger l’appli de l’appareil afin d’obtenir les graphiques, la progression, de synchroniser son bilan du jour et de la nuit, etc.

Photo 27-10-2013 08 54 44

J’ai réuni mes 3 appli dans un même »cube », qui s’est auto-baptisé « santé ».

* Il ne fait pas toujours la différence entre pédaler sur un vélo et prendre la voiture… ce qui est limitant. La fonction « marche » est nickel, mais dès que l’on pose ses fesses sur un vélo, pour lui, on n’a plus d’activité. A moins de le lui préciser en rentrant dans l’application une fois arrivé (« j’ai fait du vélo de telle heure à telle heure »), mais ça complique nettement les choses.

* D’une manière ou d’une autre, chaque traqueur fonctionne « avec des ondes ». Soit parce que l’on se connecte en blue tooth à son smart phone (Fit Bit One, Withings), soit parce que de toute façon il faut une connection wi-fi pour synchroniser les données (Jawbone). Mais c’est temporaire, juste le moment de synchroniser. Cependant, pour les personnes qui, à tort ou à raison, ont déjà l’impression de baigner dans « les ondes », c’est le gadget de trop. D’autant qu’il faut le garder toute la journée sur soi, et même toute la nuit si l’on veut bénéficier du traqueur nocturne. Chacun décide en fonction de sa sensibilité sur ce point, mais c’est une donnée à prendre en compte.

* Ces appareils restent assez fragiles, et sont susceptibles de tomber en panne.

Voici mes impressions produit par produit.

1) Le Fit Bit One : le plus ludique

Mon impression :

-Le boîtier le plus ludique (une fleur s’allonge au fur et à mesure des efforts accompli, et rapetisse si l’on ne bouge pas durant une trop longue période), super léger et facile à trimbaler partout, dans une poche ou un sac à main.

Le Fit Bit One.

Le Fit Bit One. Petits pas deviendront non pas plus grands mais, espérons-le, plus nombreux.

 

 

 

 

 

 

 

IMGP9186

 

 

 

 

2) Le Jawbone Up : le plus joli et pratique pour dormir

Mon impression :

– L’avantage de ce bracelet : on ne le quitte plus, du tout. Sauf pour passer sous la douche ou à la piscine.

– On ne le « sent » pas donc il ne gêne pas, notamment la nuit, pour dormir. Résultat, il réveille vraiment en douceur au meilleur moment : il vibre dans une plage horaire donnée (par vous) lorsque le sommeil est le plus léger. C’est beaucoup moins brusque qu’un vrai réveil, et beaucoup plus efficace en prime !

– Attention si vous voulez faire un cadeau : il y a des tailles ! Choisissez bien !

– Je trouve que c’est la façon la plus simple de synchroniser l’appareil avec l’appli du smart phone : on rente une petite prise dans le « trou » des écouteurs du smart phone, tout simplement. Ca paraît archaïque (les autres appareils fonctionnes en blue tooth), mais cela a le mérite de fonctionner parfaitement bien sans nécessiter la moindre consommation d’énergie.

– De nombreux possesseurs de Jawbone se plaignent que leur appareil est très vite tombé en panne. ça m’est arrivé aussi. Mais il paraît que la marque est consciente de cette faiblesse et échange facilement le produit contre un neuf, donc…

Le bracelet Jawbone Up

Le bracelet Jawbone Up. Il vibre au poignet pour vous réveiller au meilleur moment le matin !

 

 

 

 

 

 

 

 

image

Une bonne nuit ! 110% de l’objectif sommeil atteint.

image (1)

Dimanche en famille.

image (2)

Samedi après-midi shopping !

Photo 26-10-2013 22 39 44

Chiffres et graphiques. On comprend mieux pourquoi cette nouvelle « discipline » s’appelle le « Quantified Self » = tout est quantifié, noté, mesuré, à la minute près !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3) Le Withings Pulse : le plus complet

Mon impression :

– Un petit Français, malgré son nom à forte consonance anglo-saxonne !

– Un boîtier discret, ultra léger, que l’on porte dans une poche ou un sac à main la journée, et que l’on glisse dans un bracelet tout doux pour dormir. Non, non, non, il ne gêne absolument pas la nuit.

– Son écran tactile permet de visualiser les scores de la veille, de l’avant-veille, etc. Et aussi de passer en mode « sommeil », de vérifier combien d’étages vous avez grimpé (à pied évidemment, l’ascenseur ne compte pas !).

– C’est le seul des trois à proposer la mesure des battements cardiaques : il suffit de poser son doigt à un endroit précis au dos de l’appareil et hop, les battements cardiaques apparaissent à l’écran, magique !

– C’est le seul à différencier la marche (= le nombre de pas) de la course. C’est fort ça, non ? Evidemment, la dépense calorique n’est pas la même lorsqu’on marche ou court, il la calcule donc différemment.

3_WHITHINGS_PULSE_WEB_RIGHT

Le Withings pulse : un écran tactile.

 

Photo 30-11-2013 08 55 19

Objectif sommeil atteint. Mais lorsque l’on compare une nuit avec une autre, certaines ont un meilleur ratio « sommeil profond/sommeil léger », et l’on sent tout de suite la différence dans son corps… tout autant qu’on la visualise sur l’écran. Etonnant de précision !

 

 

Ici, une quantité presque suffisante mais trop de sommeil léger : ce sont les jours où l'on se sent cotonneux jusqu'à l'heure du déjeuner !

Ici, une quantité presque suffisante mais trop de sommeil léger : ce sont les jours où l’on se sent cotonneux jusqu’à l’heure du déjeuner !

 

 

Prendre son pouls, rien de plus simple !

Prendre son pouls, rien de plus simple

L'appli recommande de prendre la mesure de ses battements cardiaques deux fois par semaine, à la même heure, pour un bon suivi. Rendez-vous demain pour la prochaine mesure, à 9h36 ! A savoir : si les battements cardiaques augmentent sans raison, ce n'est pas normal. C'est donc un bon outil d'alerte.

L’appli recommande de prendre la mesure de ses battements cardiaques deux fois par semaine, à la même heure, pour un bon suivi. Rendez-vous demain pour la prochaine mesure, à 9h36 ! A savoir : si les battements cardiaques augmentent sans raison, ce n’est pas normal. C’est donc un bon outil d’alerte.

2 réponses à Test matériel – les traqueurs d’activité Fitbit One, Jawbone Up & Withings Pulse

  1. Pierre 20 avril 2014 à 14 h 53 min #

    Bonjour,
    J’ai testé le Withings pulse mais celui-ci ne mesure que la dépense liée aux pas effectués, qu’en est-il de ses concurrents, notamment les traqueurs à placer au poignet, savez-vous s’ils mesurent la dépense liée au déplacement de bras seuls?
    Merci de votre collaboration
    Cordialement

  2. Anne 25 mai 2014 à 9 h 40 min #

    Bonjour Pierre, non je l’ignore. Chaque marque garde un peu jalousement son mode de fonctionnement et surtout ses algorythmes. Personnellement je n’ai trouvé aucun traqueur d’activité 100% fiable, chacun ayant ses avantages et inconvénients dans le mode de calcul.

Laisser un commentaire