menu top

Test matériel : une brassière ou un soutien-gorge pour bien maintenir la poitrine (sans se ruiner)

Brassière et slip spécial running, anti-transpirant.

Brassière et slip spécial running, anti-transpirant Kalenji.

Toute sportive vous le dira : impossible de courir (ou de faire du vélo en forêt, ou de bouger d’une manière générale) sans un soutien-gorge de sport. Je veux dire, sans un soutien-gorge non pas dédié au sport (type « toi tu es moche et grisâtre à force d’être lavé, et tout « lâche », tu seras mon soutien-gorge de running »), mais conçu pour la pratique sportive !

Soutenir la poitrine, quelle que soit sa taille et sa forme, est non seulement indispensable pour le confort mais aussi important pour conserver un joli galbe. Car au cas où vous ne l’auriez pas remarqué (ça viendra bien assez vite…), il n’y a pas de muscle dans les seins, donc une fois qu’ils sont abîmés, impossible de les rendre beaux et fermes, même avec des exercices et des crèmes appropriées. Et ne parlons pas des performances : je suis prête à parier que vous arrêterez le sport, surtout la course à pied, rien que pour ce « détail » si vous manquez d’équipement.

Après avoir essayé une bonne dizaine de modèles, tout simplement en boutique de sport et bien sûr en vrai sur stade, trottoirs, chemin, sable… réclamé des conseils, interviewé des spécialistes (médecins « experts du sein » compris), des amies fan de running … j’ai élu « soutiens de l’année » une brassière de chez Décathlon et un soutien-gorge de chez Anita.

Photo 21-07-13 07 47 39

Double épaisseur, double douceur 🙂

 

La panoplie Anita Active.

La panoplie Anita Active.

Voici mes conclusions :

– Je préfère d’une manière générale la brassière au soutien-gorge, car elle « plaque » la poitrine en un bloc (sans étouffer !). Elle est presque toujours plus agréable à porter – pas de couture, donc pas de frottements ni de rougeurs et encore moins d’irritation.

– MAIS tout dépend des marques : Anita propose un soutien-gorge simplement parfait, qui autorise le mouvement indépendant de chaque sein tout en le maintenant parfaitement en place. Et sans la moindre irritation, cela va sans dire.

– Je préfère les modèles « super maintien ». En fait, pour le jogging, c’est indispensable. Pour des sports sollicitant moins la poitrine, par exemple les balades en vélo sur chemin ou sur route, on peut « relâcher la pression » et prendre un modèle plus « cool ».

– Pour le rapport qualité/prix, c’est Décathlon qui l’emporte : la sportance stretch Kalenji est simplement parfaite. Pour moins de 25 €, vous ne trouverez pas mieux. Zéro attache, zéro zone d’inconfort, elle soutient admirablement tout en évacuant la transpiration vraiment bien. Et je la teste en ce moment, donc la chaleur, croyez-moi, ce n’est pas ce qui manque…

– Pour le confort, Anita est insurpassable. A la fois souple et ferme : une main de fer dans un gant de velours. C’est étonnant, on dirait qu’on ne porte « rien » alors qu’en fait, les seins sont maintenus.

L'ensemble représente un petit investissement, mais vous partez pour des années de bons et loyaux services.

L’ensemble Anita représente un petit investissement, mais vous partez pour des années de bons et loyaux services.

Dans la foulée, je recommande le slip des mêmes marques, déjà pour une harmonie des couleurs – bon, dehors, ça ne se remarque pas vraiment mais vous, vous le savez ! Mais surtout parce que pour une somme modique, vous aurez une culotte qui elle aussi évacue très vite la transpiration. Résultat : zéro zone humide, et donc là aussi, zéro macération ni risque d’irritation. Par ces chaleurs, on est presque tenté de la porter même les jours sans sport !

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire