menu top

Un bar à fleurs : dégustation amusante et facile à faire chez soi ! (+ mode d'emploi super express pour fleurs cristallisées)

Alice Ida Caron a inventé la cuisine des fleurs. Elle tient dans ses bras un pentas, aux fleurs comestibles bien sûr.

Hier, j’ai eu la chance de rencontrer Alice Ida Caron, qui a créé le listing des fleurs comestibles il y a 17 ans. A l’époque, validé par la faculté de pharmacie de paris, donc zéro risque de toxicité quelconque (rassurons tout de suite les hypocondriaques). Depuis, Alice CL pense, boit, cuisine fleurs. Et m’a initiée à la saveur des fleurs crues. C’est drôle, car certaines fleurs changent radicalement de goût en fonction de leur couleur. Par exemple l’aster a goût de pissenlit, le bégonia est un peu amer (il fait digérer), les fleurs de Dahlia font penser au persil et à l’estragon; les chrysanthèmes or ont un goût de noisette, les chrysanthèmes brasier, un goût de viande fumée et de champignon. Les pensées bleues n’ont aucun goût, les jaune, si. Les cosmos ont un goût de chocolat, les oeillets d’Inde de couleur orange, un goût… d’orange !

Bien sûr, j’avais déjà grignoté ici et là – sans conviction – un pétale dans une salade, avalé des cuillères à soupe de confiture de rose et boulotté des bonbons au coquelicot. Mais quand il s’agit de croquer directement dans un chrysanthème ou un petit bouton floral de lavande, c’est une autre histoire ! Petite initiation en images.

Fleurs crues, boissons à base de fleurs...

Bar à fleurs.

Je vais manger ça moi ?

Une petite fleur de bégonia bien acidulée. Tout se mange : les jeunes feuilles aussi sont acidulées, comme de l’oseille.

Rien n’empêche d’ajouter des petits cubes de pommes pour se « rincer la bouche » entre deux dégustations de fleurs.

Des idées de boissons hyper simples à réaliser avec des jus de fruits, des laits végétaux et des arômes culinaires (100% naturels, évidemment). On trouve ces arômes dans les épiceries fines et dans certaines boutiques type boutiques indiennes (passage Brady à Paris, par exemple, flagyl pfizer pour la rose). Quantités selon vos goûts (commencez par quelques gouttes d’HE par litre de jus, et augmentez goutte par goutte, selon vos préférences.)

Une boisson super pink (sirop de rose + arôme rose)

Une eau de violette à la violette, rafraîchissant et envoûtant !

Jus d’orange, jus de pamplemousse et jasmin. Une idée de nouveau cocktail pour des petits dej super forme ?

Une merveille de douceur, une caresse du palais, des papilles et de la langue ce cocktail lait d’avoine/lait de soja et mimosa. Aller simple instantané pour le Sud !

Jus de raisin noir au géranium. Antioxydant, antifatigue, incroyablement parfumé.

 

Et pour faire soi-même des fleurs et herbes aromatiques cristallisées (donc sucrées), c’est très, très facile ! Une bonne idée à servir en fin de repas pour un café gourmand fleuri et 0% de matière grasse ! Il vous faut :

– Des fleurs (ou des feuilles) propres et sèches.

– Du blanc d’oeuf.

– Du sucre.

Une feuille de menthe cristallisée. Pour l’obtenir, rien de plus facile ! Suivez les étapes 1 par 1.

Une feuille de menthe cristallisée… vue en coupe 🙂 Bon, il y a plus de sucre que de menthe, d’accord.

Etape 1 : plongez la feuille de menthe (ou n’importe quelle autre feuille comestible : sauge, basilic, estragon…) dans le blanc d’oeuf. Attention, pas trop de blanc, juste un film léger !

Etape 2 : Posez vos feuilles/pétales sur une assiette saupoudrée de sucre blanc.

Etape 3 : versez encore du sucre blanc sur les pétales/feuilles de façon à bien les recouvrir. Choisissez bien du sucre blanc car du sucre complet ou même roux dissimulerait les couleurs des plantes.

Etape 4 : déposez vos pétales sucrés sur du papier type Sopalin (ou, ici, sulfurisé). laissez sécher de 1 à 4 heures (selon la température de la pièce).

Et aussi : quelques pétales/feuilles peuvent patienter un peu dans le blanc d’oeuf, ça ne les abîme pas. Le temps de faire votre petite tambouille, et même davantage.

Après tout, nous nous régalons bien des fleurs épices (clou de girofle, fleur de Sichuan/poivre, pistil de Safran…), des fleurs légumes (chou fleur), pourquoi pas des fleurs condiments (capucine au goût de poivre, bourrache au goût d’huître), des fleurs salades (cosmos, pensée), des fleurs à farcir et à manger avec la farce (fleur de lys, fleur de courgette, tulipe…), des fleurs sans goût mais si jolies dans une vinaigrette ou une salade de fruits (myosotis, cosmos blanc) ? Alice Caron Lambert propose des cours de cuisine haut de gamme 100% raccord avec son sujet, chez Euphorie.

Une réponse à Un bar à fleurs : dégustation amusante et facile à faire chez soi ! (+ mode d'emploi super express pour fleurs cristallisées)

  1. beucger 29 novembre 2013 à 19 h 25 min #

    ser bien fair mer commant on fait merde alor sava faire le 20 tieme que je fait*

Laisser un commentaire