menu top

J’ai testé un massage californien chez Lona Levêque

Il y a des adresses comme ça qu’on s’échange de bouche-à-oreille, un peu par hasard. « Ah, tu es épuisée ? Attends, j’ai une super adresse, il faut absolument que tu y ailles… » C’est ainsi que je me suis récemment rendue chez Lona Levêque pour un massage californien : besoin de détente, de dénouer certaines zones contractées et douloureuses, de prendre du temps pour moi, bref, d’une heure pendant laquelle je n’aurais rien d’autre à faire que de me laisser aller. Me voici donc dans ce joli cabinet du 10ème arrondissement (qui regroupe d’ailleurs différents praticiens tous spécialisés dans les pratiques de bien-être comme l’hypnose, la naturopathie…)

Mais Lona Levêque n’a rien d’une praticienne « classique » : également sophrologue-relaxologue, la jeune femme a aussi une (très) solide formation de shiatsu, reçue au Canadian College of Shiatsu Therapy auprès du maître japonais Kiyoshi Ikenaga, élève du fondateur du Shiatsu moderne Tokujiro Namikoshi. Littéralement, « shiatsu » se traduit par « pression des doigts ». Cette technique d’origine japonaise se fonde en effet sur des pressions réalisées à l’aide des pouces et des paumes de la main sur l’ensemble du corps, au niveau de points spécifiques et des méridiens. Mais n’imaginez pas là un délicieux massage de relaxation aux huiles parfumées, il s’agit avant tout d’un massage thérapeutique, qui se pratique sur un futon (voire sur une table) et à travers des vêtements.

A voir Lona si douce et gentille, on a du mal à imaginer que la jeune femme a aussi pu faire un stage de dissection humaine à l’Université de Médecine de Hawaii. Un savoir pourtant très utile puisque, pour pratiquer au mieux cette technique ancestrale, une parfaite connaissance du corps humain est indispensable. Le but principal du shiatsu : un meilleur équilibre global grâce à un renforcement du système immunitaire. Mais j’apprends aussi qu’il est parfait pour les sportifs et particulièrement les runners, car il permet une meilleure oxygénation des cellules, une meilleure circulation du sang et une meilleure récupération. En cette période où les courses fleurissent quasiment tous les week-ends, le shiatsu peut clairement aider à enchaîner les entraînements et limiter les courbatures.

En tout cas, en ressortant totalement détendue et apaisée de ma séance de massage californien, j’ai très envie de revenir pour un shiatsu (sans doute très utile pour limiter mes courbatures de Mihabodytec, mais c’est une autre histoire dont je vous parlerai bientôt !)

Envie de tester ? Un samedi une fois par mois, Lona Levêque propose des séances de découverte de shiatsu ou de sophrologie de 20 minutes à 15 euros. Egalement des massages californiens et suédois, des initiations à la méditation et aussi des conseils en feng shui pour repenser votre intérieur.

Centre Sésame
39, boulevard de Magenta
75010 Paris
Pour joindre Lona : 06.89.37.20.33
Site internet ici !

Crédits photos : ©DavidLeprince

, , , , ,

Les commentaires sont fermés.