menu top

Pas le temps de déjeuner ce midi ! Mon conseil « stop faim » en 3 mn chrono

Photo 16-01-2015 13 14 08

Il y a des jours, comme ça, où le déjeuner, c’est pas possible : pas le temps du tout, du tout. C’est rare, mais ça arrive. Alors je vais vous confier ce petit secret, qui « marche » à tous les coups pour moi. Car dans ce genre de situation, j’ai tout essayé :

– 1) : le sandwich qu’on avale à toute vitesse – un TGV à côté, c’est un escargot paralytique ! = j’ai un mal fou à le digérer, au moment de le manger il m’étouffe à moitié, j’ai malgré tout pas le temps de tout dévorer, et puis encore faut-il l’avoir à portée de main, ce sandwich ! Et c’est garanti sur facture : à l’heure du goûter, je vais descendre un paquet entier de petites madeleines. Donc on oublie.

– 2) : le sachet de mélange de fruits secs = c’est pas mal comme option, ça m’arrive aussi de la choisir, mais dans ce cas je ne boulotte pas tout d’un coup, j’ai tendance à avaler le paquet en picorant dedans entre midi et… 16 heures. Pas forcément génial ni forcément possible.

– 3) : rien = la pire des options en ce qui me concerne. Sauter un repas me rend agressive, pénible, nauséeuse, somnolente, évidemment affamée et obsédée par la nourriture, bref, ça ne va pas du tout, du tout.

– 4) : une ou deux barres chocolatées, ou de céréales = la deuxième option la pire, qui procure une bouche « sucrée » pendant des heures, avec pourtant la sensation de n’avoir rien mangé du tout, tout en ayant absorbé un max de calories. Non, non, et non.

Alors maintenant, voilà ce que je fais : j’ai forcément une boîte de sardines – oui oui, vous avez bien lu ! – dans le tiroir de mon bureau. Et quand je ne peux pas déjeuner, c’est elle que je mange, et rien d’autre.  Aujourd’hui, ce sont même des toutes petites sardines toutes mignonnes. Je le égoutte soigneusement et je les dévore à même la boîte. Ok, ça fait cro-magnon, ok ce n’est pas équilibré (mais les barres chocolatées et les fruits secs non plus, si on va par là !), mais je complèterai avec 2 clémentines plus tard dans l’après-midi, et je tiendrai parfaitement ainsi jusqu’au dîner. Et non, ça ne donne pas du tout « une haleine de sardines en boîte ».

Au total, un « repas » (disons plutôt un en-cas) que j’adore, qui me « cale » pour longtemps, apporte les protéines et les « bons gras » nécessaires à une énergie suffisante pour l’après-midi, sans recourir au moindre gramme de sucre. Un genre de snacking « paléo » super IG, No Carb, sans gluten ni lactose (ha ha ha !), et qui ne coûte vraiment, vraiment pas cher.

Rappel : l’équilibre alimentaire se joue sur la journée, et même sur plusieurs jours. Aucune importance de ne pas réunir toutes les familles d’aliment à un même repas, il suffit de compenser plus tard. On se détend, on profite de ses sardines et la vie est belle.

Photo 16-01-2015 13 14 40

Les commentaires sont fermés.